Imprimé de JudaismeNord.com

S Quentin

S Quentin

 Email

 


Communauté Israélite de Saint Quentin 

 

11ter bd Henri Martin  

02100 ST QUENTIN 

Téléphone : 03 23 08 30 72 

Fax : 03 23 51 05 23 

Mail : contact@consistoire.org 

 

L'implantation des juifs dans le Saint Quentinois est attestée de longue date par différents documents. Sous Philippe Auguste, en 1234 des plaintes sont déposées contre des prêteurs juifs de la paroisse Saint Thomas. En 1329, une ordonnance contraint ces mêmes prêteurs à limiter leur taux de prêtet à porter la rouelle. Bannis de la ville en 1394, il est à nouveau question le 18 septembre1562, au Conseil Municipal, des Juifs de la Paroisse Saint Thomas et de la Pomme de Pin. Sous l'inquisition, en 1664 un juif est contraint de se faire baptiser. Le 13 mai 1664, des juifs sont soumis à la question. Sous la révolution en 1794, Mayer Jacob obtient un passeport pour venir à Saint Quentin. Le décret du 17 mars 1808 oblige les juifs à venir en mairie déclarer leurs noms. L'organisation cultuelle officielle semble remonter à cette date. En 1856 la Synagogue se situe rue Bisson, puis transférée au 19 rue Poiret en 1877; ce lieu de culte sera détruit par les bombardements en 1917. Jusqu'en 1860, les Juifs de Saint Quentin n'ayant pas leur propre carré juif se faisaient enterrer à Reims. En 1889, le Président de la Communauté Israélite est M. Abraham Blum, la synagogue compte 20 à 22 familles dont plusieurs sont alsaciennes. Edmond Cahen, Sous Préfet à Saint Quentin en 1895 va être victime d'injures dans la mouvance de l'affaire Dreyfus, l'année suivante lors de son affection à Verdun. En 1918, l'aspirant Roger Bruhl meurt le 17 octobre 1918 à Germaine (canton de Vermand à 15 km deSaint Quentin) des suites de blessures de guerre, il est le fils de Paul Moïse Bruhl. Ce dernier était cousin germain de Lucie Eugénie Hadamard : l'épouse du Capitaine Alfred Dreyfus. Monsieur Weiller est Ministre Officiant en 1897. Le professeur Jules Wogue, agrégé en lettres, auteur de «Malesherbes et les juifs» quitte le lycée de Saint Quentin en 1898 pour celui de Reims. L'Association Cultuelle Israélite est constituée en 1906. Après la Grande Guerre, la reconstruction de St Quentin sera soutenue par des mécènes parmi lesquelles Mlle Suzanne Deutsch de la Meurthe pour l'industrie textile et le Baron Alphonse de Rothschild pour le chemin de fer ainsi que ses dons d'œuvres d'art pour le Musée Quentin de la Tour Présidentfondateur, depuis 1927, de la Société des amis du musée de La Tour, David David Weilla offert au Musée Antoine Lécuyer en décembre 1931 une Sculpture de Georges Chauvel intitulé« La Femme Endormie, dite La Liseuse endormie. Un nouveau lieu de culte fixe apparaît au début des années 30 et sera inauguré par le Grand Rabbin Marcel Sachs en septembre 1934, rue Michelet. Actuellement la Synagogue se situe au 11 Ter Boulevard Henri Martin, elle fonctionne régulièrement depuis 1947. Une stèle en mémoire des déportés Juifs a été érigée en 1948 au cimetière Nord en présence du Grand Rabbin Jacob Kaplan. Le dimanche 27 avril 2008 (journée de la Déportation) une cérémonie s'est tenue pour célébrer l'inauguration du monument restauré avec le soutien de la Mairie de Saint Quentin,de quelque donateurs et de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah. 

 

Commission administrative 

 

Président 

Paul M. ELKAIM 

 

Hévra Kadicha 

Alfred M. BENHAMOU 

 

Secrétaire 

Mme ELKAIM 

 Email
Vivre la Paracha

#1 avec le rabbi

 
Le Temple

#Beth-Habé'hira

 
Cours Audio

#Etudier Chez Soi

 
Midoth

#Les Mesures du Temple